O FIL DES SENS

O Fil Des Sens

Les mouvements généraux du tout petits dans le développement sensori-moteur

Les mouvements généraux (MG) sont des séquences motrices spontanées, observées chez le nourrissons, dès la période foetale jusqu’à l’âge de 4 à 5 mois. Ils sont considérés comme des indicateurs du developpement neurologique et sensorimoteur.

Les MG sont classiquement divisés en deux catégories : les mouvements toniques et les mouvements phasiques.

Les mouvements toniques incluent les étirements, les flexions et les rotations du tronc et des membres.

Les mouvements phasiques sont des mouvements plus complexes tels que les retournements, les mouvements de nage et les mouvements de reptation.

Bébé qui touche ses mains, bouge ses mains vers sa ligne médiane

Annik Beaulieu kiné, ostéopathe et psychologue, a exploré ces troubles dans des travaux de recherche. (ouvrage « le corps sensori-moteur du bébé à risque »). Elle met en avant l’importance des mouvements généraux dans le developpement neuro-developpemental. Elle suggère que les troubles sensori-moteur ont leur origine avant la naissance. Elle précise que les intéractions parents-enfant jouent un rôle cruciale dans la prise en charge de ces troubles.

Dès la naissance, comprenez l’importance de vous adresser directement à votre bébé afin de lui permettre de se mettre en relation avec vous, et donc d’exister. Parlez, chantez, souriez, faites des câlins à votre bébé. Répondez à ses babillages et à ses gestes pour renforcer son lien affectif.

Une attention particulière sera apportée à son positionnement. Alternez les positions durant ses périodes d’éveils : sur le dos, ventre, côté. Le temps passé sur le ventre favorise le développement des muscles du cou et du dos. L’enfant à besoin d’un environnement lui permettant une exploration libre, quelque soit son âge. Dès la naissance, il peut être installé sur un tapis confortable ce qui lui permettra d’être libre dans ses mouvements de tête et de bras. Cela, toujours avec votre présence bienveillante et soutenante. Il est difficile, voire impossible, de developper ses compétences sensori-motrice en étant installé dans un transat ou une poussette.

Le massage doux peut aider à détendre les muscles, stimuler la circulation sanguine. Il permet de limiter la faiblesse des mouvements car votre bébé reproduira par imitation et muscles détendus, les mouvements proposés. Le massage sera proposé avec joie, chants et émerveillement des acquisitions de votre enfant. Annik Beaulieu propose sur YouTube une présentation des massages à proposer pour favoriser le développement sensori-moteur ( JOUONS ENSEMBLE | Eveil sensorimoteur des mouvements généraux).

Les mouvements généraux étant présents, encrés vont donner une base motrice solide. L’enfant peut alors se tourner sereinement vers des acquisitions : la marche, le langage…

Le développement sensori-moteur est également stimulé par le développement des soft skills et cela toute notre vie. Voir article « LES SOFT SKILLS CHEZ LE TOUT PETITS »

En conclusion, L’éveil sensori-moteur chez les bébés est un processus complexe et individuel. En observant attentivement les réactions de votre bébé et en adaptant les intéractions, vous pouvez favoriser son developpement. Les MG sont des marqueurs précieux pour évaluer le developpement sensori-moteur des bébés à risque.

N’oubliez pas que chaque bébé est unique, donc observez attentivement ses réactions et adaptez-vous à ses besoins spécifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut